dimanche 22 mai 2011

LE RETOUR





Mon petit blog il y a bien longtemps que je ne t'ai pas rendu visite et pourtant ce ne sont pas les activités qui manquent. Je suis impardonnable. Alors ce soir pour la veillée, je te retrouve sous l'abat jour :



oui, j'ai fais la rencontre magique avec le papier végétal. Des feuilles, rien que des feuilles choisies avec soin, passées dans la lessive de soude, rincées, et ensuite, décolorées suivant les désirs avec de l'eau de javel. On obtient tous les dégradés du brun foncé au blanc crémeux. ici ce sont des feulles de houx et des feuilles de lièrres déshabillées de leur chlorophylle et de leur cellulose pour ne garder que la lignite. Ensuite je façonne ma page sur un tamis, je la couche sous presse et je la change tous les ours pendant une semaine :

une fois sèche elle est étrangement solide, elle ne se déchire pas facilement et se manipule assez bien. dès lors, je peux y mettre de la peinture, de l'encre, de la colle, la découper ou la façonner.
Dans l'exemple de l'abat jour, j'ai utilisé la technique des serviettes. j'ai encollé l'abat jour, j'ai appliquée ma feuille et je l'ai détrempée avec le vernis colle pour lui faire épouser les formes.
je vous montrerai d'autres modèles, ainsi que du papier recyclé qui donne l'effet de la dentelle.
voilà rendez vous bientôt

1 commentaire:

Jessy Reignier a dit…

Bonjour, je voulais savoir comment les feuilles se tiennent ensembles pour former ce papier végétal?
Car j'ai pour projet de faire une lampe avec un abat jour en papier végétal.
Cordialement.

PS : Je viens de la Mayenne et je suis parti vivre en Île de France